CHANGEMENT RÉGIME MATRIMONIAL

Pour des raisons d'évolution de votre situation familiale, professionnelle ou patrimoniale, vous pouvez être amené à souhaiter modifier votre régime matrimonial :

 

en adoptant un régime de séparation de biens si l'un des époux prend des risques juridiques et/ou financiers,

en adoptant un régime de communauté universelle  avec attribution de la communauté au conjoint survivant, si le couple n'a pas d'enfant ou souhaite une protection renforcée,

en adoptant une clause de préciput sur la résidence principale, si les époux souhaitent conserver, une fois la disparition de premier d'entre eux, une totale liberté sur leur domicile,

en adoptant une clause de partage inégale de communauté, afin de rééquilibrer les conséquences d'un décès et d'une réversion de retraite insuffisante,

en constituant une société d'acquêts avec des clauses de gestion ou de partage spécifiques répondant à des exigences personnelles.

 

Le régime matrimonial est un habit qu'il y a lieux de tailler sur mesure et parfois de reprendre après quelques temps de vie commune.La nouvelle réglementation concernant ces actes contenant changement de régime matrimonial, permet bien souvent une rédaction et une mise en œuvre souple et peu onéreuse.